Zenlap

Adapter son espace de travail

Le plan de travail
Idéalement, le plan de travail est réglable en hauteur, afin de s’adapter aux morphologies des différents salariés. L’espace sous le bureau doit être suffisant pour permettre aux jambes de s’étendre ou de se croiser. La souris et le clavier doivent être placés plus bas que le plan de travail, afin vous permettre de conserver les bras de long du corps, les bras reposant si possible sur les accoudoirs de votre siège et les coudes formant un angle de 90°. Il est important de ne pas maintenir les poignets en position « cassée » ni en appui sur l’arrête du bureau, car ces positions engendrent des traumatismes qui peuvent résulter en douleurs sévères.
Le réglage du siège
Le siège est un élément essentiel de l’espace de travail qui doit être correctement réglé avant de commencer à modifier l’agencement des autres éléments du bureau. L’inclinaison de l’assise doit être telle que vos coudes soient sur le même plan que le clavier, afin de maintenir vos poignets dans une position neutre lors de la frappe. Le point le plus haut de l’assise doit être situé juste sous le niveau de vos genoux, afin de ne pas gêner la circulation sanguine dans les jambes. La profondeur du siège doit offrir un soutien confortable des cuisses. Les lombaires doivent être correctement soutenues par le dossier pour prévenir fatigue et douleur. Vos pieds doivent reposer complètement sur le sol. Si ce n’est pas le cas une fois votre siège correctement réglé, utilisez un repose-pieds.
La disposition des objets
Placez les objets dont vous vous servez le plus fréquemment le plus près de vous, de façon à les atteindre facilement. Cela vous évite d’avoir à vous pencher ou à effectuer des mouvements d’extension répétés du bras, qui peuvent causer traumatismes et tendinites. Le poste de travail doit être le plus centré possible, face à votre torse.
Le réglage de l’écran
Afin d’éviter les tensions cervicales et de courber le dos vers l’avant, l’écran de l’ordinateur doit être situé à hauteur de vos yeux, en utilisant si besoin un support rehausseur. Cette position vous évite également de regarder constamment vers le bas, ce qui a pour effet de dessécher progressivement le globe oculaire. L’écran ne doit pas être placé trop près de vos yeux : à une distance de 35cm au moins et ne pas être trop lumineux. Idéalement, votre écran doit être placé perpendiculairement à une source de lumière naturelle afin d’éliminer les reflets, et l’éclairage doit être réglable en fonction de la tâche que vous avez à effectuer : ceci permet de diminuer la fatigue oculaire. Si vous êtes amené à utiliser des documents, placer votre porte-document entre l’écran et le clavier, de sorte à n’avoir pas à bouger votre buste pour aller du document à l’écran.
L’attitude
Évitez de travailler trop longtemps dans la même position, ou en répétant les mêmes mouvements : variez les tâches afin de changer de position et faites fréquemment de petits étirements des mains, des épaules et de la nuque. Ceci évite au corps de se tasser progressivement, et d’exercer une tension prolongée sur certains muscles. Idéalement, alternez les stations debout et assise. Afin d’éviter la fatigue oculaire, penser à regarder de temps en temps un objet lointain pendant plusieurs secondes.

Retour vers la page Ergonomie.